Historique Accueil > Vivre à Vitry > La commune > Historique

clocher-rue-jean-burger

Occupé par les Francs, le secteur devenu fief de dialecte roman durant le Haut Moyen Age, appartient ensuite aux Ducs de Bar. En 1636, le village souffre, tout comme Clouange, de pillages par les croates durant la guerre de Trente Ans.

Le passé de Vitry est incontestablement lié à la toute proche Abbaye du Justemont, créée en 1124 par l’Evêque de Verdun, qui dépend de l’ordre des Prémontrés. C’est à cette abbaye que le vignoble a dû sa prospérité. Le village a très longtemps conservé « une personnalité très attachée à la vigne » mais a ensuite profité des retombées industrielles ne cessant de croître, s’urbanisant grâce aux proches usines de Jamailles et Moulin-Neuf.

Le village, ainsi que son annexe Beuvange, ont gardé un caractère traditionnel très prononcé, ne connaissant pas la construction de cités industrielles qu’ont connu nombre d’autres villages de la vallée ; il a su conserver ses calvaires, son lavoir, ses maisons vigneronnes, ainsi que l’église (reconstruite sur l’ancienne église Saint Etienne érigée en 1732).

Située sur les côtes, à 420 mètres d’altitude, la vigne occupait une grande partie du finage. Village vigneron, vers le milieu du XIXème siècle, le vignoble de Beuvange-Justemont connu son apogée avec 72ha de vigne, sans compter 28ha à Vitry et 24 à Clouange.

Encore au début de ce siècle, le village était particulièrement viticole et toutes les terres étaient exploitées ; la vigne grimpait pratiquement jusqu’au sommet de chaque coteau.

Les armoiries de Vitry-sur-Orne

blason

Elles sont « d’azur au lys des jardins, issant d’un mont à 3 coupeaux, accosté de 2 croisettes recroisetées au pied fiché, le tout d’or ».

En effet, le lys est l’emblème de la Sainte Vierge, et le mont symbolise l’ancienne abbaye Notre Dame de Justemont.

Les croisettes, tirées des armes des Ducs de Bar, rappellent que Vitry dépendait de la prévôté barroise de Briey.